Skip to main content

Comment bien communiquer ?

 

Comment bien communiquer ?

Quand vous communiquez, vous adoptez des comportements différents selon les situations. Vous adaptez votre posture, votre discours, vos mots et votre ton. Mais le plus important dans la communication, c’est d’entendre ce qui n’est pas dit.

 Le jeu du comportement

Jouons ensemble à un petit jeu. Imaginez : vous êtes manager et un de vos collaborateurs arrive, comme toujours, avec 20 bonnes minutes de retard à la réunion du lundi matin.
Réfléchissez bien et demandez-vous  quel comportement vous correspond le plus. C'est parti !

Situation A:
Vous ne dites pas ce que vous pensez. Vous avez l’impression de subir la situation.

Situation B :
Vous lui faites la réflexion et vous arrivez à retourner la situation grâce à la flatterie ou à un discours bien rodé.

Situation C :
Vous écoutez l’autre, vous exprimez ce que vous pensez clairement, vous êtes ouvert.

Situation D :
Vous imposez votre point de vue par une attitude autoritaire. Vous haussez le ton.

Voici le résultat :

A : Vous êtes dans la passivité : cette attitude traduit une faible confiance en soi, qui s’exprime par la fuite, l’évitement. Sur le moment, refuser de se confronter, c’est choisir la facilité. Malheureusement, les décisions sont souvent prises par d’autres que vous. Peut mieux faire !

 

B : Vous êtes dans la manipulation. Cela peut marcher un temps mais à terme, cela se retourne souvent contre vous, la confiance avec l’autre est rompue, vous perdez votre crédibilité. La flatterie n’est pas une argumentation. Mauvaise pioche.

 

C : Vous êtes dans l’assertivité. Vous avez opté pour l’attitude gagnante /gagnante ! vous vous respectez et vous respectez l’autre sans rapport de force. Bravo !

D : Vous êtes dans l’agressivité ! Cela peut avoir l’air de marcher mais souvent cela bascule sur des rapports de force, des incompréhensions et de la colère. Vous n’y êtes pas encore

Communiquer de façon assertive

Pourquoi communiquer d’une façon assertive (c'est à dire dans le respect de soi-même et dans le respect de l'autre) ? Tout simplement pour les raisons suivantes :

Quand vous êtes agressif, vous ne passez pas les bons messages
Quand vous êtes passif, vous ne passez pas les bons messages
Quand vous êtes dans la manipulation, vous ne passez pas les bons messages
Oui, avec ces 3 comportements, votre communication est non efficiente.
Remettre les pendules à la bonne heure ne veut pas dire être dans la confrontation. Le conflit. L’agacement.

Les mots sont des fenêtres ou des murs. Marshal Rosenberg

 La communication non violente avec l’outil OSBD

Comprendre les filets de la communication vous permet de mieux communiquer en entreprise mais aussi avec ses proches. Qui ne rêve pas d’avoir des relations saines avec son entourage ? Combien de relations stagnent ou sont brisées simplement par manque de communication, d’empathie et de compréhension ?
Pour bien communiquer avec votre entourage proche, vous devez d’abord être clair avec vous-même. Ayez foi en vous, en votre humanité, en vos valeurs. Donnez-vous la permission d’être authentique.
Dites-vous « j'ai mes forces et mes faiblesses, et je le vis bien ».


Je vous invite à vous inspirer de la communication non violente mise au point par Marshall Rosenberg pour générer plus de compréhension entre les protagonistes. en utilisant l’outil OSBD :

O (Observation)
S (Sentiment)
B (Besoin)
D (Demande)

L’idée est de ne pas accuser votre interlocuteur mais d’exprimer les faits,  votre ressenti, vos besoins et d’être orienté solution.
Vous allez éviter de cette façon de le heurter et il pourra retenir le message sans se sentir humilié ni jugé.
L'outil OSBD peut vous servir dans le domaine professionnel comme personnel.Je vous propose de réfléchir en amont à votre message pour l’exprimer naturellement.

Prenons le cas du manager et de son collaborateur en retard.

Observation : Restez factuel (concret, réel, observable).
Tu es arrivé à 9H20, la réunion commençait à 9H. (plutôt que : Tu es encore en retard !).

Sentiment : Exprimez l’émotion que vous avez ressenti.
Je ne me sens pas très respecté, je suis agacé.

Besoin : Nommez votre besoin insatisfait.
J’ai besoin de respect et d’être rassuré sur le fait que je puisse compter sur toi pour être à l’heure pour que l’on puisse mener une réunion constructive sans être dérangé.

Demande : Exprimez une demande concrète et positive.
Est-ce que je peux compter sur toi pour arriver à l’heure aux prochaines réunions ou prévenir si tu as un contretemps ?

Bien sûr, les mots sont importants mais votre posture va l’être encore plus car le corps ne ment pas ! Il est primordial de miser aussi sur les gestes, l’intonation, les mimiques, le contact visuel. Cette communication non verbale est la partie invisible de l' iceberg. On la sous-estime et pourtant, c’est la plus importante dans un échange. Notre corps s’exprime de façon inconsciente, nous devons incarner notre message pour inspirer confiance.

Envoyer les bons signaux avec la communication non verbale

Comme le soulignent les travaux du psychanalyste Jacques Lacan, nous parlons avec notre corps sans le savoir. Notre communication non verbale en dit souvent bien plus que les mots que nous exprimons.


8 pistes pour envoyer les bons signaux.

  1. Choisissez le bon moment pour communiquer. Il ne s’agit pas de communiquer lorsque vous en avez envie. Vous devez vous assurer que l’autre soit aussi dans de bonnes conditions.
  2. Soyez détendu. Être détendu permet de garder un visage souriant en toute circonstance.
  3. Tenez-vous droit. Ouvrez le plexus solaire. Cela vous donnera une bonne énergie, inspirera confiance à l’autre et libérera votre voix.
  4. Bougez avec style. Soyez à l’aise avec votre corps. Votre façon de vous déplacer. Prenez l’habitude d’avoir les bras ouverts. Et ne croisez ni les bras (ni les jambes quand vous êtes assis).
  5. Captez le regard. Sachez regarder dans les yeux sans faire peur à l’autre. Le but n’est pas de déstabiliser mais de créer un lien de confiance.
  6. Ayez un contact tactile. Une tape sur l’épaule,  un serrement de main etc. Le cerveau est sensible au toucher et mémorise mieux une personne dès lors qu’il y a un contact tactile.
  7. Montrez des signes d’écoute. Acquiescez avec la tête.
  8. Observez. Adoptez une posture d’observation, d’attention, de maîtrise des silences, cela laissera à votre interlocuteur le temps de s’exprimer librement.

 

Évidemment, vous êtes deux à communiquer. Le résultat ne dépend pas seulement de vous mais vous avez votre part à 50%. La balle est dans votre camp.

Faites de votre mieux (4ème accord toltèque) et félicitez-vous de vos nouveaux comportements quel que soit le résultat !

 

Pour finir :

Qu'allez-vous mettre en place aujourd’hui pour communiquer d’une façon efficace avec votre entourage ?

Alexandra de Roulhac, votre coach du bonheur �
PS : Parce que le bonheur se multiplie quand on le partage. Alors commentez (pour extérioriser), likez (pour donner et recevoir de l’amour) et partagez (pour attirer le bonheur). Une personne de votre entourage a besoin de ces mots, envoyez-lui l’article.

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner. Merci

Mesure d"'"audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que NotAllowedScript6629bc607b3eeReCAPTCHA, Google NotAllowedScript6629bc607b0e6Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités "!"

Autres cookies

Ce site web utilise un certain nombre de cookies pour gérer, par exemple, les sessions utilisateurs.