Comment faire pour que résolution rime avec solution

Cette année, j’arrête de fumer, je vais manger sainement et faire du sport…. Vous vous reconnaissez ?

Un peu de toi, un peu de moi, un peu de nous….C’est l’histoire de toute une vie !

Se fixer une bonne résolution  est intéressant si elle part d’une vraie décision et  vous pousse à l’action. En agissant, vous serez récompensés et vous ressentirez un sentiment de pur bonheur, c’est aussi simple que ça;)

Dès  le début du mois de janvier, chacun fait un récap de l’an dernier. Une page se ferme et une autre s’ouvre et on se challenge encore plus.  Et  mi-janvier, on commence (déjà) à culpabiliser !

Oubliez les  « je dois », « il faut que », remplacez les par « j’ai envie de », « je vais ».   Inutile d’avoir des tas de résolutions qui s’envolent, prenez en une et faites qu’elle perdure !

Le danger est de percevoir la résolution juste comme un effort au lieu d’une récompense.

Revenez toujours à ce que vous désirez vraiment c’est à dire la récompense !

Par exemple : « j’arrête de fumer».

N’hésitez pas à mettre une photo de vous en évidence à une époque où vous ne fumiez pas.

La résolution est la récompense : Avoir de l’énergie, être en bonne santé, avoir le teint clair, être fier de soi, retrouver l’odorat, le goût, avoir du souffle et se sentir mieux etc.

La solution est dans l’effort : Arrêter de fumer

Dans « résolution », il y a « solution ».  Derrière un problème, il y a toujours plusieurs solutions ! Une problématique souligne   un écart entre une résolution et un résultat.  L’idée est d’envisager un plan d’action pour résorber l’écart.

Je vous invite à utiliser la méthode Kaizen si vous désirez atteindre votre objectif sereinement. Cette démarche japonaise repose sur des petites améliorations quotidiennes. « Faire des petits pas ».

Mon conseil est simple : écrivez « votre objectif », découpez le en petites parties,  fixez des étapes pour mesurer vos progrès pas à pas et  engagez-vous avec vous-même sur une date butoir.

Par exemple, si vous décidez de faire un semi-marathon alors que vous n’êtes pas sportif, vous allez  envoyer un message violent à votre cerveau  et vous décourager.

En revanche, si vous décidez de courir 15 minutes la première semaine puis augmentez la durée petit à petit, vous pouvez  et vous y arriverez. 

Soyez positif et cultivez la flamme qui est en vous, celle de vos passions, de vos désirs, celle qui vous pousse à vous dépasser !

Trouvez le feu sacré qui renforcera votre énergie vitale. Soyez à l’écoute de votre intuition, cette petite voix qui vous guide dans vos choix !

Créez de nouvelles habitudes, de nouvelles routines et tenez les.

 Dalaï Lama a résumé en quelques mots le pouvoir de l’action, des nouvelles habitudes :

« Sèmes un acte, tu récolteras une habitude, sèmes une habitude, tu récolteras un caractère , sèmes un caractère, tu récolteras une destinée. »

Pour conclure, On sème (s’aime)  avec amour et n’oubliez pas :

Quand vous plantez des graines pour cultiver votre jardin intérieur pour que résolution rime avec solution, arrosez-les régulièrement et gardez confiance !

Tôt ou tard, vous serez récompensés !


 

 

 

Comment gagner en énergie pour être heureux ?

 

Vous prenez soin des autres toute la journée : dans la vie pro, perso, amoureuse , mais qui prend soin de vous ?

Comment gérer votre capital énergie  pour être efficace et heureux chaque jour ?
Votre meilleur atout : les hormones secrétées par notre cerveau ;-)

La sérotonine est l’hormone de la bonne humeur. Elle est stimulée  par une bonne hygiène de vie, une alimentation plaisir, l’art, l’amitié et la lumière du jour. Prenez donc l’air dès le matin, pendant vos pauses, même si la météo n’est pas clémente.

L’endorphine a des effets proches de la morphine. La marche rapide, le rire, la méditation, la danse, l’amour, le sport (30 minutes) réduisent les émotions négatives, notamment le cortisol, l’hormone du stress. 

L’ocytocine est l’hormone de la tendresse et de la sociabilité : un « hug » (câlin à l’américaine), un massage, du yoga, une musique douce ou même un bon bain chaud libèreront une bonne dose de cette hormone.

La dopamine est l’hormone de la motivation, du plaisir, de l’excitation :
Elle vous fera l’effet d’une goutte de parfum qui enchante l’atmosphère.
C’était quand la dernière fois que vous avez fait quelque chose qui vous a fait vibrer ?

Cassez la routine, expérimentez des loisirs, découvrez le monde …

Mais attention de ne pas tomber dans le piège de la dépendance !

Parce que, selon l'endocrinologue pédiatrique américain Robert Lustig, vous confondez deux choses complétement différentes  : le  plaisir et le bonheur, vous pouvez tomber dans un piège !

En effet, les plaisirs sont de courtes durées contrairement au bonheur, les plaisirs sont matériels, les plaisirs sont solitaires. Les plaisirs poussés à l’extrême mènent tout droit à l’addiction. Sucres, réseaux sociaux achats compulsifs, jeux vidéo, pornographie, drogue : ces plaisirs simples inhibent notre quête du bonheur !

Pour Robert Lustig les quêtes des plaisirs entravent le bonheur.

Et la raison est scientifique :

les plaisirs déclenchent la dopamine. Le bonheur dépend de la sérotonine. La dopamine excite les neurones et quand les neurones sont trop excitées, elles ont tendance à mourir. La dopamine stimule « le circuit de la récompense » mais peut développer des addictions. La prochaine fois vous avez besoin d’une plus grosse dose pour avoir le même effet parce qu’il y a moins de récepteurs à occuper. Et vous avez besoin de plus, toujours plus, pour finalement prendre une énorme dose avec aucun effet.  Ça s’appelle la tolérance. Et quand les neurones commencent à mourir, ça s’appelle l'addiction.

La sérotonine un inhibiteur. La sérotonine ralentit ces neurones au lieu de les stimuler. Vous ne pouvez pas surdoser vos hormones en sérotonine.

Plus vous créer de la dopamine, plus votre taux de sérotonine risque de baisser. Robert Lustig affirme que plus vous cherchez du plaisir, moins vous serez heureux…A méditer...

Partagez avec nous vos expériences qui ont le parfum du bonheur et libèrent ces hormones…

Abonnez-vous à notre Newsletter !